Profil de membre: Lyle Daniels, Batir Ensemble Saskatchewan

Juin 18, 2019

La population autochtone est la population la plus jeune au Canada et celle qui connaît la croissance la plus rapide.  Lyle Daniels s’est donné comme mission personnelle de travailler avec les jeunes afin de leur créer un cheminement de carrière intéressant et durable dans les métiers spécialisés.  Par son travail avec Bâtir Ensemble Saskatchewan, Lyle est devenu le premier gestionnaire de l’inclusion chargé de créer un chapitre Bâtir ensemble Peuples autochtones faisant partie du chapitre des Métiers de la construction dans les Prairies.  Lyle est originaire de la Première Nation George Gordon et vit aujourd’hui à Régina, en Saskatchewan, dans le Territoire du Traité 4. Il s’engage à aider les jeunes à trouver le meilleur plan de développement et choix de carrière.

 

« Les programmes d’apprentissage offrent aux jeunes Autochtones l’une des meilleures opportunités qui soient pour réussir dans la vie », déclare Lyle.

 

Depuis plus de huit ans, Lyle travaille avec le Conseil provincial des métiers de la construction de la Saskatchewan afin d’identifier et de développer des opportunités pour les personnes qui vivent dans des communautés autochtones. Lyle a développé et livré divers plans de formation qui ont aidé beaucoup d’individus à se joindre aux métiers et à compléter leur stage d’apprentissage dans le but d’atteindre le statut de compagnon/compagne.

 

« On a longtemps favorisé la poursuite d’études collégiales ou universitaires et très peu d’attention a été accordée à la poursuite d’une carrière dans les métiers spécialisés, un choix de carrière pourtant très avantageux pour beaucoup de jeunes Autochtones », explique Lyle, ajoutant que « les personnes qui vivent dans les communautés autochtones ont peu d’informations sur les métiers spécialisés.  Il faut donc augmenter nos activités de sensibilisation et d’éducation ;  créer un environnement de travail inclusif ; sensibiliser les communautés autochtones ; et convaincre les sections locales/entrepreneurs à chercher du côté des communautés autochtones qui constituent un ressource valable pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre ».

 

Et c’est là qu’entre en jeu son plan de formation sur la sensibilisation et l’inclusion autochtone.  Avec sa formation d’animateur, Lyle offre aux dirigeants syndicaux et entrepreneurs de la formation sur la sensibilisation à la culture autochtone ; la formation porte sur l’histoire autochtone au Canada, l’utilisation de la terminologie appropriée, les mythes et malentendus et la Réconciliation.

 

« Cette formation pose les bases d’une bonne compréhension.  Quand vous avez les éléments de base et comprenez mieux la provenance et les expériences des individus, vous êtes en meilleure position pour recruter et retenir les Autochtones.  Forts de cette nouvelle compréhension, les dirigeants sont mieux positionnés pour intégrer les valeurs de base et un espace inclusif dans tous les chantiers, au bénéfice de tout un chacun », explique-t-il.

 

En ce qui concerne l’avenir, que prévoit le gestionnaire de l’inclusion concernant Bâtir ensemble Peuples autochtones qui fait partie du chapitre des Métiers de la construction dans les Prairies ?

 

« Identifier des façons de rejoindre les peuples autochtones qui sont prêts à travailler afin de pouvoir créer des opportunités de travail tout en répondant aux demandes de l’industrie ; et profiter de l’occasion de consacrer plus de temps aux ressources humaines, en travaillant avec les gens afin de leur offrir des possibilités d’avancement », a conclu M. Daniels.