Le Pouvoir de l’Influence

Août 21, 2017

Les syndicats des métiers de la construction du Canada ont une structure démocratique. Les dirigeants de nos quatorze syndicats nationaux affiliés des métiers de la construction et leurs syndicats locaux sont élus par leurs membres. Ainsi, les travailleurs et les travailleuses des métiers de la construction élisent ceux et celles qui vont mieux servir leurs intérêts. Notre système et notre structure sont différentes de plusieurs autres secteurs. Par exemple, dans le monde militaire, l’autorité et le leadership  viennent du haut, chez nous, ils viennent de nos membres.

Si l’autorité n’est pas présente dans nos structures, comment réaliser des changements ? Comment essayer d’être audacieux en proposant l’innovation et de nouvelles idées ? Des fois, il peut sembler impossible de changer les mentalités, tel que nous en avons discuté lors du dernier blogue, il y a plusieurs raisons à la résistance au changement. Cependant, le leadership autoritaire n’est pas toujours le meilleur moyen d’instaurer un changement durable. Il est possible qu’il soit plus rapide et facile d’y arriver avec autorité, mais beaucoup moins efficace pour des résultats tangibles à long terme. Au minimum, un leadership autoritaire, pour que ce la fonctionne, doit avoir un plan rigoureux afin d’inspirer les gens à s’ouvrir au changement.

La solution pour des résultats tangibles à long terme se trouve dans les fondations mêmes de nos syndicats : le réseautage, bâtir des coalitions et partenariats, RECRUTER. Le pouvoir de l’influence est immense, et l’influence ne nécessite pas d’être en position d’autorité. En fait, si une idée ou un concept nait de l’influence, par la construction de coalition pour action collective, par le réseautage et le recrutement d’appuis, il y a alors une voie pour un vrai changement. Cela n’arrive du jour au lendemain. En prenant le temps de consulter, de convaincre, d’être patient avec les gens résistants au changement à l’aide de l’écoute active, vous suscitez la confiance et l’adhésion à votre idée. En prenant soin de vos relations avec vos agents de changement, l’accès aux ressources et à l’influence devient abondant.

Afin d’influencer des changements à long terme et motiver d’autres personnes à épouser vos idées, vous devez fréquemment aborder avec les gens et comprendre leurs espoirs, leurs peurs, leurs pensées, leurs perceptions leurs croyances et leurs lectures de la réalité. Les gens ont besoin de comprendre clairement les raisons, le plan et l’objectif. Utiliser ces connaissances pour guider vos décisions vous assurera d’en prendre de meilleures, afin de mobilier vos membres et créer de réelles interactions. Des fois, on doit réexaminer nos façons de faire, et rappeler aux autres notre mission et comment syndicats se sont bâtis au départ. Tout le monde devrait se rappeler des moments de collaboration, d’écoute, de responsabilité et d’engagement commun.

Lorsque nous réexaminons nos façons de faire, prenons aussi le temps de considérer l’avenir, et comment notre mission puisse inclure l’innovation et le progrès. Des fois, même la mission doit être mise è jour pour demeurer au fait. Et bien sûr, n’oubliez pas de bien communiquer votre mission, c’est la clé.

Si vous désirez réellement influencer le changement nécessaire pour inspirer et motiver, il faut bâtir et entretenir un réseau élargi des gens influents qui sont équipées des bons outils pour mettre en place le changement souhaité. On a besoin de courage, de patience face à la résistance et de motivation pour aller de l’avant, et accomplir nos objectifs. On doit donner l’exemple. Car, c’est comme ça qu’on entraine les gens avec nous, pas parce qu’ils le doivent mais parce qu’ils le veulent. Si vous prêchez par l’exemple, démontrez un intérêt d’apprendre des autres et travaillez avec vos membres, votre équipe. Vous aurez réussi à les inspirer.

Finalement, nous, au syndicats des métiers de la construction du Canada devons prioriser la recherche de nouvelles idées, concepts et visions. Rester au neutre nous fait reculer.

Dans le prochain blogue, nous allons traiter de l’importance de mesurer le succès : Ce qui ne se mesure pas ne se réalise pas.