Carrières Dans Les Métiers

PLANIFIEZ VOTRE CARRIÈRE

L’industrie de la construction est-elle pour moi ?

Êtes-vous créatives ? Aimez-vous le travail manuel ? Aimez-vous les horaires flexibles ou l’idée de voyager en travaillant ? Si oui, l’industrie de la construction pourrait répondre à vos besoins. Vous trouverez ici de l’information générale et des ressources pour vous aider à planifier votre carrière.

Il existe plus de 200 corps de métier, en plus des 55 métiers Sceau rouge. Il est fort probable que vous trouviez chaussure à votre pied parmi toutes ces options.

Plusieurs corps de métier œuvrent conjointement dans le cadre d’un même projet. Par exemple :

  • Cuisinier(ère)s et boulanger(ère)s qui travaillent sur un chantier de construction;
  • Isolateurs et charpentier(ère)s qui fabriquent les structures;
  • Ferblantier(ère)s et peintres qui sont responsables des finitions;
  • Électricien(ne)s et mécanicien(ne)s qui posent les systèmes mécaniques;
Dois-je avoir un diplôme d’études secondaires ?

Vous devez avoir terminé vos études secondaires pour devenir apprenti(e), mais vous pouvez commencer à explorer divers corps de métier et acquérir de l’expérience pendant vos études dans le cadre de programmes d’alternance ou de programmes d’apprentissage pour les jeunes dans votre province.

Quels types de cours dois-je compléter pendant mes études secondaires ?

Comme les exigences varient d’un programme d’apprentissage à l’autre, veuillez contacter les représentants de votre programme local pour plus d’information. De façon générale, il est préférable d’avoir suivi des cours en mathématique, science, communications, informatique et tout atelier se rattachant à votre corps de métier.

Conjointement avec d’autres organisations, le gouvernement du Canada a établi une liste de neuf compétences essentielles pour le milieu de travail. Plusieurs d’entre elles sont également très utiles pour les travailleur(se)s des métiers de la construction.

Ces emplois sont-ils exigeants physiquement ?

L’industrie de la construction exige de façon générale une certaine force physique, mais certains métiers sont plus exigeants que d’autres. Dans plusieurs cas, il s’agit plutôt de travailler plus agilement que durement.

Plusieurs tâches sont allégées par des grues, chariots élévateurs et scies mécaniques. La technologie d’aujourd’hui offre d’immenses possibilités, permettant ainsi aux travailleur(se)s de travailler moins physiquement.

En travaillant plus agilement, on réfléchit aux outils technologiques qui pourraient nous aider sans toutefois se blesser. Tous les employeurs doivent veiller à la sécurité de l’environnement de travail.

Quels types de métiers sont en demande aujourd’hui ?

Construforce Canada propose des prévisions sur l’industrie, notamment sur l’offre et la demande de main-d’œuvre dans les neuf prochaines années par industrie, région, province et métier. Selon leurs prévisions, 210 000 travailleur(se)s prendront leur retraite d’ici 2021.

Les possibilités d’emploi n’ont jamais été aussi intéressantes :

  • Selon les prévisions, la main-d’œuvre devrait augmenter de 42 000 personnes dans les neuf prochaines années, sans compter les 210 000 travailleur(se)s qui prendront leur retraite.
  • On estime que 152 000 nouveaux venus (âgés de 30 ans et moins) aideront à combler une certaine lacune, mais il manquerait néanmoins 100 000 postes à combler pour répondre à la pénurie due aux retraites et à l’augmentation de la demande dans l’industrie.

Il s’agit d’une occasion sans précédent dans l’industrie de la construction. De nombreux emplois sont disponibles et dans plusieurs cas les travailleur(se)s qualifié(e)s sont en très demande

ENTREPRENDRE LA FORMATION NÉCESSAIRE

Vous pouvez commencer votre apprentissage dès que vous obtenez votre diplôme d’études secondaires. Comme les programmes d’apprentissage sont réglementés par les provinces et territoires, 13 systèmes d’enseignement ont été conçus pour répondre aux besoins de chaque région.

Si vous voulez élargir vos perspectives d’emploi, vous pourriez suivre un apprentissage vers l’un des 55 métiers reconnus par le Programme des normes interprovinciales Sceau rouge, qui facilite notamment le travail d’une province ou d’un territoire à l’autre. Les candidats sont également éligibles pour une bourse d’études fédérale.

En quoi consiste l’apprentissage ?

L’apprentissage est une occasion exceptionnelle de se faire payer pour apprendre ! De façon générale, les apprenti(e)s travaillent sous la supervision d’un(e) ouvrier(ère) qualifié(e), pour apprendre les normes de l’industrie et mettre en pratique leurs connaissances. Les cours se donnent dans un collège ou dans une école de métier reconnue.

Lorsque les apprenti(e)s terminent le programme et passent leurs examens, ils/elles peuvent commencer à travailler comme ouvrier(ère) qualifié(e) dans l’industrie.

Comment s’inscrire à un apprentissage ?

Les programmes d’apprentissage durent de 2 à 5 ans. Si vous êtes à l’école secondaire, vous pourriez suivre un programme provincial d’apprentissage pour les jeunes afin de déterminer la profession que vous désirez entreprendre.

Il existe aussi des programmes préparatoires si vous hésitez à vous inscrire à un programme d’apprentissage, pour vous préparer ou si vous devez suivre des cours de rattrapage.

Si vous êtes prêts à commencer, contactez un syndicat, qui vous aidera comme suit :

  • Veiller à ce que vous soyez inscrits comme apprenti(e)s;
  • Vous aider à organiser votre apprentissage;
  • Vous aider à trouver un emploi
Puis-je obtenir de l’aide financière ?

L’aide financière varie d’une province à l’autre, mais il existe d’autres options de bourse et de financement. Contactez votre programme local d’apprentissage pour plus d’information.

Le gouvernement fédéral et certaines provinces soutiennent financièrement les apprenti(e)s qui choisissent l’un des 55 métiers reconnus par le Programme des normes interprovinciales Sceau rouge.

La Subvention incitative aux apprentis est une subvention imposable de 1000$ par année ou par niveau, jusqu’à concurrence de 2000$.

La Subvention à l’achèvement de la formation est une subvention imposable de 2000$. Vous pouvez faire en faire la demande à titre d’apprenti(e) ayant complété une formation d’apprentissage.

Certains syndicats offrent également de l’aide financière.

Quelle est la différence entre les divers certificats et comment obtenir un certificat ?

Si vous suivez un apprentissage dans l’un des 55 métiers Sceau rouge, vous pouvez exercer votre métier à l’échelle nationale sans devoir obtenir une attestation provinciale.

Les provinces et territoires réglementent les métiers et programmes d’apprentissage reconnus. Plusieurs provinces et territoires exigent un Certificat d’aptitude professionnelle, dont l’obtention dépend de la région où vous suivez votre apprentissage.

Puis-je travailler à l’échelle nationale après avoir obtenu mon certificat ?

Les certificats d’apprentissage ne suffisent pas toujours pour travailler d’une province ou d’un territoire à l’autre comme les programmes sont de ressort fédéral. Si vous suivez un apprentissage qui débouche vers l’un des 55 métiers Sceau rouge, vous pouvez travailler dans diverses provinces selon les exigences de votre métier.